De la decouverte du Puy de Côme et sa foret à un tableau

Comme de temps en tant dans ce blog , je livre des expériences personnelles de pratiques et d'émotions lors de la réalisation de mes tableaux. Mon gout pour les randonnées à travers notre Auvergne très diverse en payasages variés, en patrimoine et sites remarquables m'inspire dans le choix de mes sujets de peintures et aquarelles les balades dans la fôret avoisinnant le puy de Côme sont propices à la détente et à l'evasion le puy de Côme est le plus important volcan de type strombolien après le puy de Dôme.Ses 2 cratères emboités sont le résultat de 2 phases successives d'éruption ;ce qui est exceptionnel  . Actuellement il est interdit de le gravir afin de le préserver des nuisances et de la dégradation des sols. cette interdiction formelle  ne laisse au randonneur d'autre choix que d'en faire le tour en parcourant une fôret de hêtres majestueux et de pins . emprunter des chemins où la lumière joue à cache cache avec les arbres et où les couleurs à l'automne sont magnifiques j'ai voulu transmettre cette communication avec cette nature généreuse dont les arbres centenaires nous communiquent une sensation d'apaisement et de résistance. Cette ambiance feutrée où la lumiere pénètre les arbres , dessine des ombres aux formes bizarres  propicent à notre imagination.cette lumiere qui est partout , comme le violet de ma peinture qui se cache dans les troncs, les feuilles et l'arriere plan. un chemin qui a l'air protégé par des ombrages foisonnant traduits avec un médium d'empâtement et des éclats de jaune . C'est l'automne et les feuilles au sol   apportent une profondeur chaude au tableau ( huile sur toile-dimension -49,50*61 )      

Laisser un commentaire