Créatrices en 1900, femmes artistes en France dans les milieux symbolistes

Discriminées, les femmes artistes se sont imposées au fil du temps non sans déployer d'immenses efforts et vaincre les mentalités qui cantonnaient les femmes à l'ombre d'un foyer. Ou visibles comme  sujets de tableaux peints par des hommes. l'art a longtemps fait partie de l'éducation des jeunes filles, goutant à la littérature, la danse , les arts plastiques, mais celles qui pratiquaient un art étaient considérées comme se livrant à une activité d'agrément , une pratique d'amateur. La femme étant principalement vouée à la procréation et à l'éducation des enfants . les femmes artistes étaient évincées des Institutions officielles , comme l'Académie Royale , ou l'école des Beaux Arts. C'est seulement à partir de  1897  qu'elles furent admises dans cette dernière et encore  on  leur interdisait l'étude du nu le peintre Gustave Moreau disait au début du XXeme siècle : " l'intrusion de la femme dans l'art serait un désastre sans remède.Que deviendra-t-on quand des êtres aussi dépourvus du véritable don imaginatif viendront  apporter leur horrible jugeote artistique avec prétentions à l'appui " A cette époque le pastel et l'aquarelle sont qualifiés d'arts féminins  , alors que la peinture et la sculpture sont synonymes de virilités . Charlotte Coucher-Zarmanian , nous raconte avec passion cette histoire de l'éviction des femmes du milieu élitiste et conservateur de l'histoire de l'Art à l'université comme dans les musées

Laisser un commentaire