Les etapes de la création d’un tableau

j'ai le plaisir de partager mes expériences de peinture  à l'huile à l'atelier de Mon Maitre Jean François Schembari car il a eu la gentillesse de photographier  mon travail à plusieurs stades de sa réalisation .Je veux vous faire partager cette aventure qui est une véritable communication et un combat entre le peintre et son sujet. le sujet représente un nu dont l'oeuvre originale est en réalité   une photographie en noir et blanc. Le support est un châssis en toile de lin naturelle sur lequel le dessin est tracé au fusain. Vous remarquerez que dans cette étape les plis du drap sont volontairement très marqués au fusain et resteront apparents en partie même après application de rehauts de blancs en fin de travail . Le fond du tableau est volontairement laissé naturel pour attrirer le regard sur le sujet. Quand le dessin est terminé , le tableau est enduit d'une couche de "gelée" ce qui va permettre de rendre des effets à la peinture et une souplesse d'utilisation de la matière que l'on "déplace " voire efface avec le chiffon . les premieres couches de peinture consistent à appliquer sur tout le sujet la couleur sombre avec une terre d'ombre brulée , et  de brun van dyck ; les parties les plus sombres contiennent des ajouts de bleu outre mer. c'est déroutant au début de tout couvrir même là ou plus tard on va restituer les clairs et zones de lumiere. Dans cette étape les coups de brosses sont dans le même sens et laissent transparaitre le grain de la toile de fond la peinture à l'huile est diluée avec un médium ou liant  fabriqués par JF Schembari  pour utilisation exclusive dans l'atelier "la griffe du peintre" Ensuite les parties claires du sujet et les modelés des formes sont réalisées avec du blanc de titane.Ce travail minutieux conduit à rendre les modelés des muscles ,de suggérer les formes des seins ,des cuisses et à respecter la direction des muscles et volumes en obtenant de zones plus ou moins claires et en faisant attention à conserver et même accentuer les parties les plus foncées. le tableau à ce stade nécessite d'être mis au repos plusieurs jours afin que la peinture sèche Après une bonne semaine de délai me revoici devant ce travail qui est un véritable combat avec moi même pour exprimer ma sensibilité et rendre mienne cette  création qui ne peut qu'être unique Toujours avec une brosse éventail souple et du médium le travail va consister à appliquer des touches légères en glacis de  terre de sienne brulée pour obtenir la couleur "chair" de la peau. Le drap n'est pas peint complètement : les volumes ,les plis et le sens du tissu sont rendus par des rehauts de blanc de titane et laissent apparents les coups de fusain . les dernières touches consistent à ménager les transitions entre le drap et le sujet. Ainsi le drap semble recouvrir en partie du pied et non l'inverse . Des retouches d'ombres permettent de faire se détacher les genoux . la lumière arrivant sur l'épaule gauche est accentuée. Ces touches finales d'un tableau sont importantes car à ce stade il ne faut pas "détruire" et  je me rappelle toujours la recommandation du maître : en peinture il faut passer plus de temps à observer que peindre et avant de poser une touche se poser la question ; pourquoi vais-je rectifier ceci ou cela? Une peinture n'est pas une photographie ainsi ce qui peut paraitre un défaut ne doit peut être pas être corrigé . c'est ce qui apporte du sens à une peinture qui est toujours une interprétation du rapport de l'artiste à son modèle Merci pour votre lecture .Mon objectif est de vous faire partager une expérience à titre de témoignage . Donnez moi vos impressions dans vos commentaires .    

Laisser un commentaire